Les années 60 à 70

Publié le par GEA Environnement

 

Jusqu'aux années 60, la question du développement durable n’est mise qu’au second plan. Les enjeux politiques de l’environnement sont facilement localisés, il s’agit de l’eau, des déchets… L’ensemble des dommages environnementaux ne sont pas traités à cette époque. Ce qui compte en premier, c’est de mettre en avant les effets positifs de la croissance et du progrès scientifique sans se préoccuper des risques technologiques, de la pollution atmosphérique et agricole.

 
220px-NASA-Apollo8-Dec24-Earthrise
Au début des années 1970, une prise de conscience générale commence à s’opérer avec des débats relatifs aux causes environnementales. On assiste à la médiatisation des grandes catastrophes écologiques provoquées par des activités économiques, ainsi : la médiatisation des effets de la pollution au mercure apparue dans les années 50 à Minimata. Une prise de conscience a lieu dans les pays du Nord sur les impacts négatifs des industries. La prise de conscience sera peut-être un peu moins importante en 1980 mais elle n’en est pas pour autant moindre. Certains chercheurs (De Jouvenel, 1979 ; Passet, 1979) ont alors contribué à construire la question de l’environnement (économiques, sociales et écologiques)

La conférence de Stokholm (ou conférence des nations unies) sur l’environnement humain qui s’est tenue à Stohholm en juin 1972 (113 pays assignés, pays communistes, pays en développement, pays occidentaux développés). Le rapport Meadows présente le danger quant à l’avenir de la planète et de l’espèce humaine. Il propose « un état d’équilibre, qui signifie de maintenir un niveau constant de population et de capital ». Cette idée de « croissance zéro » a été vivement critiquée. L’idée même de réduire les taux de croissance au profit de l’environnement n’était pas du tout envisagée pour les pays développés. La conférence de Stockholm a donné lieu à la Déclaration de Stockholm avec un plan d’action pour l’environnement humain énumérant 109 commandements mais qui n’ont jamais été suivi dans les faits. Pour Aggeri (2001) « les retombées seront très faibles car l’époque n’était probablement pas prête pour ce type de débat » A cause du contexte politique et culturel. Il faut rappeler que les préoccupations ne sont pas à l’environnement mais aux conflits politiques. En 1973 s’ajoute le premier choc pétrolier ainsi que la manifestation d’une crise importante…

 

Commenter cet article

Hello!! 02/03/2010 23:33


super blog !!


REMY CINEPHOTO 13/02/2010 20:48


Re bonsoir Eolia !
Je vois que tu es nouvelle sur Over, mais je vois que tu sais ce qu'il faut faire pour qu'un blog marche.....
Communautés, échanges de coms, nouveaux articles.........
Bientôt tu auras d'la pub.....
Bonne continuation.....

Bisousssssssssssss


GEA Environnement 14/02/2010 13:13


Merci pour cette encouragement. On peut dire que c'est mon premier blog et mes premiers pas dans la blogosphère. Je n'y connaissais rien avant de le creer, puis j'ai lu un livre de Guy Kawasaki,
cela m'a inspiré. C'est grâce à cet auteur que je connais toutes les petites astuces.

Bonne continuation à toi aussi!