La Journée Mondiale de L’Eau

Publié le par GEA Environnement

Afficher l'image en taille réelle

Demain 22 mars, c’est la journée mondial de l’eau, cette journée à l’initiative des Nations Unis se déroule le même jour chaque année. Cette fois ci elle vise plus particulièrement à faire prendre conscience de la biodiversité et d’entretenir l’écosystème, mais également à sensibiliser les gouvernements, les organisations et les individus au thème de la qualité de l’eau en les poussant à s’investir dans des activités de prévention de la pollution ou du renouvellement des eaux usées.

Nous sommes tous invité à participer à cet événement mais en France ce sont les Agences des Eaux qui sont particulièrement impliqués dans cet événement, on en compte 6, ce sont des établissements publics administratifs qui ont pour missions d’informer le public, de percevoir les redevances pour les prélèvements d’eaux, d’attribuer des subventions aux collectivités locales, agriculteurs et industriels ou encore d’aider à la préservation des ressources en eaux partout dans le pays.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article

kerloen 15/07/2010 14:25


pardon d'enfoncer des portes ouvertes, mais le problème d'eau n'est pas prêt d'être réglé... http://0z.fr/06uyH


Marcha 26/03/2010 00:07


C'est à Dubai que l'on peut voir le plus grand gaspillage d'eau. J'ai reçu dernièrement une vidéo d'un ancien collègue qui travaille là-bas, c'est effarant !


Joke 23/03/2010 07:38


Bonjour !
Hier après midi, j'ai dû faire "sans électricité" pendant deux heures pour causes de "travaux sur les lignes". Ça permet de mieux apprécier le fait d'avoir de l'électricité pour tout dans la
maison. Le nombre d'interrupteurs que j'ai actionnés machinelement (en vain) pendant ces deux heures !
Mais sans eau, c'est bien pire ! On se rend compte du nombre de fois qu'on a à se laver les mains, après n'importe quelle tâche ménagère, le nombre de fois où l'on ouvre le robinet, en dehors même
de la douche.
Et surtout, les WC. Sans eau, pas de chasse d'eau !
Plus grave encore, les 2 milliards d'humains qui ne disposent pas de système d'évacuation des eaux usées fiables du point de vue sanitaire. Source de maladies graves et de millions de morts, en
particulier chez les enfants non encore immunisés "de fait". Et puis l'absence de systèmes d'évacuation des eaux usées a pour conséquence la pollution des nappes phréatiques donc l'impossibilité de
fournir de l'eau potable sans traitement compliqué et donc coûteux.
Par contre je ne suis pas certain d'être d'accord avec amexour.
Je suis d'accord s'il s'agit d'empêcher des entreprises de faire des profits en VENDANT l'eau, comme s'il s'agissait de n'importe quel produit ou service.
Par contre l'eau potable étant un produit précieux doit être PAYÉE par TOUS les utilisateurs, même les plus pauvres. Bien sûr cela suppose que les familles les plus modestes (dans tous les pays)
reçoivent un allocation forfaitaire, fonction du nombre de personnes dans la famille, ce qui revient à leur attribuer un quota d'eau potable gratuite. Mais la gratuité totale conduit
obligatpoirement au gaspillage - et favorise... les riches !
Il est indispensable que le prix du m3 d'eau potable soit PROGRESSIF (à l'inverse d'aujourd'hui) car les plus gros consommateurs sont les plus riches - piscines (même dans les pays pauvres !),
arrosage du gazon (même en Afrique, par exemple pour les terrains de golf), lavage des autos, canons à neige, jardins d'agréement, espaces verts, etc.


amexour 22/03/2010 22:51


Je crois que la problématique tient surtout du fait que l'eau soit encore de nos jours, tout à la fois inaccessible pour des millions d'individus sur Terre et payante pour une autre part de
l'humanité...