Le salon de l’automobile de Genève

Publié le par GEA Environnement

Le salon de l’automobile de Genève ouvre ses portes au public aujourd'hui et ceci jusqu’au 14 mars. Pour sa 80ème édition,  le salon nous présente des modèles hybrides et électriques, et tous les constructeurs s’y sont mis y compris les marques de luxe et de sport.



 80eme salon de geneve 2010 telechargement
C’est une course de longue haleine qui commence dès cette année, sur les 60 nouveautés présentées à Genève, aucune voiture n’échappe à la tendance hybride et électrique. Dès cette année seront mises à disposition ces nouvelles voitures, mais pas uniquement à la vente, également à la location comme il se fait déjà pour d’autres produits tels que les téléphones portables.

Renault, présent à Genève appuie sur le fait que les batteries Lithium seront produites en France et qu’ils seront en tête pour alimenter le marché.

Porsche présente son premier modèle de 4x4 hybride.

Infinity la marque de luxe japonaise propose un modèle hybride, essence-electrique.



infiniti.gif


Malgré la crise du moment, Toyota reste leader de ce marché du à un choix assumé depuis 10 ans.

Les voitures hybrides arrivent mais dans 10 ans ces nouveaux véhicules ne devraient occuper que 15% du marché mondial. Rouler vert n’est donc pas encore pour tout de suite ! Malheureusement, le 4x4 reste toujours en vogue par porshe.

Voter !

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Munky 06/03/2010 16:35


Trop belle voiture!!! Le salon de l'automobile la classe les gars


GEA Environnement 09/03/2010 18:38



En effet cette voiture fait partie des nombreuses voitures de luxe qui nous font rêver...



alexad 06/03/2010 15:49


Il va falloir que l'état trouve un moyen de taxer autre chose que les produits pétroliers! C'est pour cela que les énergies propres ne sont pas encouragées


janjaques 06/03/2010 13:48


Bonjour
Il y aurait belle lurette que je me déplacerais en voiture électrique,si on avait pas placé le prix aussi haut. Au début de la belle saison je prends mon vélo pour aller travailler; autre
inconvénient tu risques ta vie tous les jours et en + on t'insulte. donc voilà...


GEA Environnement 09/03/2010 18:37


eh bien, c'est une bonne action et je suis d'accord avec vous sur le fait que les prix soient trop élevés pour qu'assez de personnes achètent cette "voiture du futur". Bien evidemment, plus elles
sont rares, et plus elles sont cheres et je pense que si la technologie avance et que ce mode de transport évolu, nous aurons la possibilité financière d'investir dans ce mode de transport, enfin
j'éspère...


Joke 06/03/2010 10:54


Deux remarques à propos du commentaire de MrLeroux.

1. Les transports collectifs à la campagne c'est possible sous forme de… taxis.
Financés exactement comme les autobus urbains à savoir par la collectivité et par les utilisateurs.
L'offre "transports collectifs" est financée par la collectivité pour que chacun ait "accès" à cette offre. L'usage est à la charge de chaque utilisateur.
Les taxis peuvent être soit des artisans-taxis avec qui la commune (ou la communauté de communes) passe une convention, soit des véhicules exploités directement par la communauté de communes (ou la
commune si elle a une taille suffisante)
Plus le carburant sera cher, plus ce système sera compétitif.
Mais comment innover dans ce domaine quand les maires des communes rurales, qui ont encore beaucoup de difficultés à voir au-delà des limites de leur champ, laissent tourner les moteurs diesel de
leurs tracteurs pendant qu'ils discutent entre voisins de la répartition des subventions de la PAC. Les écologistes sont des emmerdeurs qui vont à l'encontre de tout ce qu'ils SAVENT, eux.
C'est-à-dire, en fait, de ce que les lobbies de l'agro-alimentaire et de la chimie, relayés par la FNSEA, leur ont mis dans la tête.

2. C'est quoi une voiture électrique ? Une auto à propulsion… nucléaire. La voiture électrique ne peut se développer que si l'électricité est peu chère c'est-à-dire produite dans des centrales
nucléaires.
A ce propos, j'ai lu et commenté un excellent article ce matin (1).
Au-delà de la question (sérieuse) du nucléaire, je ferais remarquer que le véhicule électrique n'a pas la souplesse que certains lui prêtent – par analogie probablement au chauffage électrique.
Même avec un système de freinage "à récupération" (très cher), essayez donc de rouler en voiture électrique en zone de montagne, en hiver. Quelle autonomie aurez-vous avec les batteries les plus
performantes si vous roulez avec les phares, le chauffage, les essuie-glace, le ventilateur anti-buée, sur une route montante et enneigée ?


(1) http://www.actu-fraiche.com/article-environnement-le-reseau-sortir-du-nucleaire-se-mobilise-46124006.html


MrLeroux 06/03/2010 08:09


Moins catégotique que Joke, je ne crois pas en l'émergence des transports en commun dans les campagnes... La seule chose que je remarque par chez moi, c'est la supprésion des trains et cars, trop
peu rentable, et de toute façon très peu utilisable...

Je crois en l'avenir du véhicule electrique, même s'il faut en même temps restructurer notre façon de penser le déplacement... Après, je ne suis pas suffisament impliquer pour entrevoir les
solutions, mais suffisament receptif pour m'y interesser, donc, comme dans le roman de Becket, j'attends... Solution fort peu constructive, je le reconnais, mais je suis de ceux qui pense que quand
on ne sait pas, on ne fait pas, mais on écoute et apprend !


GEA Environnement 06/03/2010 18:49


Oui, nous ne sommes pas ingénieur, laissons cela au scientifique. Oui l'allusion au livre d'attendant Godot est assez marrante mais défois nous n'avons pas le choix. La stratégie d'attente est
parfois la meilleur pour certain. Maintenant il faut savoir si les gens qui peuvent bouger le feront. En attendant Godot, nous pouvons toujours faire quelques petits gestes!

J'ai déjà joué une scène du livre en attendant Godot, un vrai bonheur!